Dans Service Commerce en Ligne, UX et ergonomie

Le e-commerce ne se limite pas à la vente en ligne. Il implique une réelle réflexion sur vos services, vos produits ainsi que sur la gestion de vos ressources. Une bonne préparation est un facteur clé de votre réussite en e-commerce! Voici donc quelques points à ne pas négliger pour connaître un succès en e-commerce!

1 – Mettez en place un marketing personnalisé

À l’antipode du marketing de masse, le marketing personnalisé gagne en popularité. Grâce aux data management plateforms (DMP), les entreprises peuvent maintenant s’assurer de centraliser leurs données issues de l’ensemble de leurs canaux. Cette centralisation leur permet de mieux percevoir les comportements des clients et des prospects et d’adapter leurs actions marketing en conséquence. Les actions marketing deviennent alors plus ciblées, spécifiques et pertinentes (OSF COMMERCE 2017).

2 – Maintenez les performances de votre site e-commerce élevées

Plus de 40 % des acheteurs abandonnent un site qui met plus de 3 secondes à charger (WORK 2011). Il est donc important de vous assurer que votre site est et demeure performant. L’optimisation de vos images, le respect des normes SEO ainsi que des mises à jour régulières peuvent vous aider à entretenir votre site en terme de performance (FINAN 2017).

Toutefois, il n’y a pas que les performances techniques de votre site qui peuvent influencer la satisfaction d’un utilisateur. Un mauvais entretien de votre contenu peut également leur causer des frustrations en les induisant en erreur. Pensez à éliminer les codes promotionnels ou les pages de promotions qui ne sont plus d’actualité (FINAN 2017). De cette façon, le contenant et le contenu travailleront de concert pour maintenir des performances élevées.

3 – Assurez-vous de comprendre les requêtes utilisateurs

Sur un site e-commerce, un moteur de recherche performant équivaut à un chiffre d’affaires plus élevé (VERCHÈRE 2017). Mettez en place les dispositifs nécessaires pour bien comprendre les requêtes d’un utilisateur. Si ce dernier ne trouve pas un produit en utilisant votre recherche, il est fort probable qu’il en conclut que vous ne le vendez pas. Afin d’éviter cela, pensez à inclure les raccourcis linguistiques (par exemple «cm» au lien de centimètre) ainsi que les expressions courantes. Vous pouvez également lui suggérer une formulation alternative afin de le lancer sur une nouvelle piste (JESSIER 2016)!

Si l’article recherché est en rupture de stock, proposez une solution secondaire en recommandant d’autres articles ou en offrant une alerte lorsque le produit est de nouveau disponible (FINAN 2017).

4 – Améliorez vos performances en cross selling

Le cross selling consiste à suggérer un ou plusieurs produits complémentaires à celui que vous êtes sur le point d’acheter la recommandation produite peut être personnalisée avec l’assistance de l’intelligence artificielle (VERCHÈRE 2017).
Par exemple, Amazon développe une IA capable de déceler les tendances sur des réseaux sociaux comme Pinterest ou Instagram. Cette solution permet alors de proposer la tendance aux «early adopters» (VERCHÈRE 2017). Vous pouvez également utiliser l’historique des ventes et du trafic vers votre site pour créer des modèles de «machine learning» afin de comparer le comportement de vos utilisateurs selon différents contextes. Vous verrez alors les tendances de fond dans leurs comportements et pourrez ajuster les recommandations en ce sens (OSF COMMERCE 2017) .

5 – Soyez présents pour vos utilisateurs

La majorité des achats ont lieu le soir et le week-end, il vous faut donc assurer un service client en tout temps. Pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à vous comme l’usage de chatbot ou encore d’application permettant de faire intervenir les communautés de clients (OSF COMMERCE 2017). Faites votre choix en fonction des ressources disponibles ainsi que des possibilités que cette solution vous offrira au long terme. Un chatbot, à titre d’exemple, pourra faire une collecte de données et vous suggérer des optimisations dans votre service!

___

Sources

FINAN, K. (2017). «3 Tips For Creating A Data-driven Competitive Advantage For Holiday Shopping [magento]» retrouvé le 1er novembre 2017 à https://magento.com/blog/best-practices/3-tips-creating-data-driven-competitive-advantage-holiday-shopping
JESSIER, M. (2016). «Recherche interne ecommerce – Web à Québec» retrouvé le 1er novembre 2017 à https://www.myriamjessier.com/fr/conferences/
MAGENTO (2017). «5 Ways To Get Creative With Customization» retrouvé le 1er novembre 2017 à https://magento.com/blog/best-practices/5-ways-get-creative-customization
OSF COMMERCE (2017). «L’intelligence artificielle s’empare du e-commerce» retrouvé le 2 novembre 2017 à http://www.ecommercemag.fr/Thematique/MarketPlace-3058/breve/lintelligence-artificielle-sempare-du-e-commerce-319183.htm#zG5d8sgFriWIk0a5.97
VERCHÈRE, A. (2017). «Intelligence artificielle et e-commerce, la synergie parfaite» retrouvé le 1er novembre 2017 à https://siecledigital.fr/2017/09/25/intelligence-artificielle-ecommerce-synergie-parfaite/
WORK, S. (2011). «How Loading Time Affects Your Bottom Line [kissmetrics]» retrouvé le 1er novembre 2017 à https://blog.kissmetrics.com/loading-time/
Recherchiste: Marianne Delasalle
Catherine Dionne

Catherine Dionne

Directrice UX chez Kryzalid, membre de l'UXPA et organisatrice des soirées Tout le monde UX, Catherine est passionnée par l'expérience utilisateur. Particularité : elle boit un thé Davids Tea à heure fixe chaque jour.