Dans Service Solutions Applicatives, Technologies

Virtuelle, augmentée… plusieurs d’entre nous confondons encore de quelle «réalité» il est question, on peut expliquer la différence assez facilement mais quand elle devient mixte c’est moins évident, essayons de démêler tout ça!

Réalité augmentée (RA)

La réalité augmentée superpose au monde réel, dans le champs visuel de l’utilisateur, des éléments avec lesquels il peut interagir. Il peut s’agir de sons, de textes, de chiffres, de vidéos, d’images ou même d’objets 3D positionnés en temps réel dans l’espace. Des données GPS associées à des éléments comme la boussole et l’accéléromètre d’un appareil mobile, sont utilisés pour préciser la direction de la vision. Ils fournissent les informations nécessaires pour permettre au logiciel de savoir où se trouve l’usager et la direction vers laquelle il est tourné. De plus, l’accéléromètre calcule l’inclinaison et grâce à l’effet de la gravité, il indique comment est orienté l’objet par rapport à la terre.

Concrètement, qu’il soit question d’utilisation pratique comme le catalogue en RA de IKEA qui permet, entre autre, de simuler le positionnement de n’importe quel meuble du catalogue là où vous le voulez dans votre pièce afin de valider l’espace qu’il occupera ou l’agencement avec votre décor, ou quand il s’agit de se divertir en chassant les Pokemons; la réalité augmentée se fait une place de plus en plus grande dans notre quotidien et nul besoin d’avoir du matériel coûteux ou être un expert en technologie pour en profiter puisqu’un simple téléphone suffit!

Réalité augmentée
Crédit : Shutterstock.com

Réalité virtuelle (RV)

Celle dont on parle beaucoup en ce moment, probablement à cause de la publicité entourant les casques de PlayStation, Samsung, Oculus Rift et autres; la réalité virtuelle a pour but de plonger l’utilisateur dans un monde virtuel en trois dimensions au sein duquel il évolue et interagit. L’environnement réel ou imaginaire est créé par un programme informatique et basé sur des images de synthèse. Pour profiter de cette technologie, un casque de réalité virtuelle est nécessaire.

La réalité virtuelle est déjà bien ancrée dans le domaine industriel pour valider la conception ou l’ergonomie d’un produit, de celui de la recherche pour étudier des comportements dans un environnement sécuritaire ou même dans le cadre de thérapie motrice dans le sport par simulation  de performance.

L’offre du côté ludique est aussi très variée offrant des simulations expérientielles comme des montagnes russes ou par le biais de Jeux d’action ou de stratégie. Plusieurs jeux vidéo classiques comme Guitar Hero, par exemple, ont même leurs équivalents en réalité virtuelle.

Réalité virtuelle
Crédit : Shutterstock.com

et la réalité mixte? (RM)

De plus en plus utilisé, le terme « réalité mixte » reste toutefois nébuleux car il est souvent utilisé comme un synonyme de la réalité augmentée! Pour mieux s’y retrouver, établissons d’entrée de jeu que la réalité mixte requiert l’utilisation de lunettes holographiques (les lunettes Hololens ou Meta 2 par exemple), contrairement aux casques de réalité virtuelle, ces lunettes n’isolent pas complètement l’utilisateur, elles sont munies d’une visière transparente sur laquelle sont projetés les éléments virtuels sous forme d’hologrammes qui donnent l’impression d’être intégrés dans l’environnement immédiat de l’utilisateur et avec lesquels il peut évoluer et interagir.

On pourrait croire que la réalité mixte est surtout utilisée dans un contexte de jeux ou de divertissement mais en fait elle cible principalement les professionnels et les domaines de la formation ou de l’éducation. Par exemple, de plus en plus d’architectes y ont recours pour visualiser la maquette 3D d’un bâtiment pour améliorer les résultats finaux et relever des anomalies de conception. En formation ou en éducation; la possibilité d’étudier un objet en 3D ou d’expérimenter son fonctionnement en toute sécurité même si dans le monde réel l’environnement est dangereux, représente une avancée importante.

Donc, la réalité se transforme! ses différentes versions deviennent rapidement à la fois plus impressionnantes et plus accessibles. On peut, d’ors et déjà prévoir que cette évolution fera en sorte que nos sens seront de plus en plus sollicités, présentement c’est essentiellement notre vision qui est au centre de l’expérience mais le toucher et même l’odorat sont définitivement au programme dans un futur rapproché. Les casques et les lunettes vont devenir rapidement plus légers et agréables à utiliser mais surtout moins dispendieux. L’offre de contenus va se diversifiée et se multiplier à mesure que les coûts de production diminuent.

Manon LaBadie

Manon LaBadie

Directrice administration et marketing chez Kryzalid, Manon est un paradoxe; c'est une artiste créative aux idées les plus «flyées» pourtant douée d'un sens inné de la stratégie et des affaires!